• Adieu prématuré ... avec Touteseule

    Adieu prématuré ... avec Touteseule

    Adieu prématuré

    Je voue ma vie à la peine de ton cœur,
    Armant mes nuits des étoiles de douleur,
    Pour lire dans tes yeux des restes de joies,
    Je ferais mes adieux sans le moindre émoi.
     
    Je ne laisserai aucune trace d’amour,
    En jouant la faucheuse des tristes troubadours,
    La mort de mes pensées ne fera aucun éclat,
    Tintant la chute de notre histoire de son glas.
     
    Rien, tu n'entendras pas un bruit à mon sombre départ,
    Je quitterais tout sans laisser le moindre espoir,
    Et sur la tombe de notre histoire tu pourras lire
    Ces mensonges véridiques que j'aurais voulu te dire.
     
    Tes rancœurs à mon égard seront vaines, trop tardives,
    Tu ne pourras plus jamais rien lire en mon regard livide ;
    Car mes yeux seront clos, fermés à toutes lumières
    Qu’elles soient celles du jour, de la lune, ou de tes prières.
     
    Je laisserai choir sur le double tranchant de mon cœur
    La beauté de tes yeux aimants ; et quand sonnera l'heure,
    Tes tourments prendront enfin fin à l'aube d'un autre soir,
    Je laisserai tout derrière moi, jusqu'à l'aura de mon départ ...

    Les flammèches émises par nos anciennes passions ardentes
    S’éteindront fébrilement en mon cœur devenu cendres incandescentes
    Laissant mon corps sans vie, là, endormi paisiblement
    Sur le seuil de notre futur, libre de tous nos engagements.

    Touteseule et Moi
    (03/11/09)


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mars 2014 à 10:53

    Eh bien, c'est un lugubre à souhait!

    J'aime :-)

    Bisous

    Jolana

    2
    Lundi 3 Mars 2014 à 18:10

    Oui oui tu as raison, mais parfois ça fait du bien de déverser tous ces mots ;)

    Moi aussi je l'aime. Bisous

    3
    Lundi 3 Mars 2014 à 20:23

    Oui je connais bien le phénomène ;-)

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :