• Jeu du clair-obscur ... avec Apollone

    Jeu du clair-obscur ... avec Apollone

    Jeu du clair-obscur

    Quand le crépuscule venu
    La nuit dépose, impromptue
    Une brume candide et glacée
    Sur les parterres fatigués
    De nos jardins voilés
    Et laisse les étoiles scintiller.

    La lune soudain éblouie
    Les lucioles jusque là endormies
    Tout en veillant
    Sur ses chérubins aimants
    Elle garde un oeil méfiant
    Sur le monde l'entourant.

    Astre de la nuit, passionnée
    Par ces merveilles douces et rosées,
    Elle sait que la nuit est trop courte
    Pour laisser s'installer les doutes ...
    Alors elle luit, dans la nuit
    Et guide tous les esprits, égérie ...

    Perle de beauté noirée
    Parfois couverte de voilage doré
    Unissant obscurité et brillance
    Elle ouvre son coeur sans réticence
    A toutes les bonnes âmes perdues
    Voulant sa protection sans retenu.

    Mais l'obscurité s'éclipse
    Et la lune, pas à pas, glisse
    Vers l'autre côté de la terre
    Où tout le monde dort encore
    Pour ne pas éveiller la colère
    De l'astre du jour prêt à éclore ...

    Les premiers rayons effleurent
    Cette couche de fraîcheur
    Et réveillent tendrement
    Sans faire trop de bruit
    La nature l'enveloppant
    De ces douces mélodies.

    Apollone et Moi
    (04/03/09)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :